Blague sur la politique


  • Un homme meurt puis se retrouve face à Saint Pierre. Ce dernier lui dit :

    - Je te souhaite la bienvenue devant la porte du paradis.

    Dubitatif, l'homme voit des horloges situés derrière St Pierre.

    - Pourquoi y a-t-il des horloges St Pierre ?
    - C'est simple mon garçon. Dès qu'une personne née, une horloge apparait, et dès qu'il dit ou fait une connerie, les aiguilles se mettent à tourner.
    - Ah bon, et où se trouve celle de Sarkozy ?
    - Elle est dans ma chambre, je l’utilise comme ventilateur.

    Blague sur la politique

    • 169


  • Sarkozy consulte une voyante : La voyante très concentrée ferme les yeux et lui dit :
    - Je vous vois passer dans une grande avenue, dans une voiture, le toit ouvert, le peuple en liesse.
    Sarkozy sourit et lui demande :
    - Alors la foule est heureuse ?
    - Oui comme jamais.
    - Et les personnes qui courent après la voiture ?
    - Oui, autour de la voiture, comme des fous. La police a du mal à se frayer un chemin.
    - Les gens porteurs de drapeaux ?
    - Oui, drapeaux et bannières de France avec des mots d'espoir et d'un meilleur avenir.
    - Vraiment ? Et les gens crient, chantent ?
    - Oui les gens crient des phrases d'espoir : "Oh! Maintenant, tout ira mieux !!!"
    - Et moi, comment je réagis à tout cela ?
    - Je n'arrive pas à le voir.
    - Pourquoi ?
    - Le cercueil est fermé.

    Blague sur la politique

    • 92


  • Par un beau matin d'été, le N°1 soviétique ouvre la fenêtre de son bureau. Le soleil se lève radieux sur les toits de Moscou et le N°1 lui lance joyeusement :
    - Salut, Camarade Soleil !

    Alors le soleil respectueusement :
    - Salut, Camarade Secrétaire Général du Comité Central du PC de l'Union Soviétique, Président du Présidium du Soviet Suprême, Maréchal de l'Union Soviétique !

    Heureux et flatté, le N°1 s'installe à son bureau, se plonge dans des dossiers, reçoit des ambassadeurs et des hauts fonctionnaires, etc. A midi, le N°1 salue à nouveau le soleil à son Zénith :
    - Bonjour Camarade Soleil !
    - Bonjour, Camarade Secrétaire Général du C. C. du P. C. U. S., Président du Présidium du Soviet Suprême, Maréchal de l'Union Soviétique !

    Le N°1 fort content déjeune, fait une petite sieste, se plonge dans des dossiers, reçoit ministres et ambassadeurs, etc. Le soir au soleil couchant dans toute sa splendeur :
    - Bonsoir, Camarade Soleil !
    - Va te faire foutre, gros con, je viens de passer à l'Ouest !

    Blague sur la politique

    • 62


  • Le pen vient de mourir et il se présente à la porte du ciel :
    - Vous plaisantez ? Lui dit saint Pierre. Vous prétendez entrer au paradis ? Mais foutez-moi le camp d'ici, misérable ! Allez, ouste, en enfer !
    Le lendemain, saint Pierre est réveillé par un brouhaha à la porte du paradis. Il ouvre et tombe nez à nez avec une foule de démons, damnés et diablotins...
    - Mais qu'est-ce que vous fichez là ? S'exclame-t-il ? Pourquoi n'êtes-vous pas en enfer ?
    - On vient demander asile ! Explique un diable. On a quitté l'enfer, tant qu'on pouvait encore le faire !

    Blague sur la politique

    • 62


  • La nouvelle unité de mesure française.Un are = 100 m²
    Un guaymare = 600 m²

    Blague sur la politique

    • 59


  • C'est un candidat à l'élection présidentielle qui commence sa campagne et qui décide de débuter par une tournée des maisons de retraite.

    Il arrive dans le parc d'une de ces maisons charmantes où l'on abandonne ses parents et grands-parents au nom du malthusianisme le plus élémentaire, et se lance dans une grande séance de poignées de main. Et il arrive devant une petite mémé fort chenue, à laquelle il fait la bise devant des photographes qui passaient par hasard, et à laquelle il dit :
    - Vous allez bien madame ? On s'occupe bien de vous ici ?
    - Oui oui, pas de problème, mon brave monsieur. Tout va bien...
    - Et vous savez qui je suis ?
    - Non, mais faites comme moi, allez au bureau d'accueil, ils vous le diront...

    Blague sur la politique

    • 56


  • Premier jour d'école dans une classe américaine. L'institutrice présente à la classe un nouvel élève, Sakiro Suzuki (le fils du boss de Sony). L'heure commence.
    L'institutrice :
    - Bon, voyons qui maîtrise l'histoire de la culture américaine. Qui a dit : "DONNEZ-MOI LA LIBERTÉ OU LA MORT ?"
    Pas un murmure dans la salle. Suzuki lève la main :
    - Patrick Henry, 1775, à Philadelphia.
    - Très bien Suzuki !
    - Et qui a dit : L'ETAT EST LE PEUPLE, LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER ?
    - Abraham Lincoln, 1863 à Washington, répond Suzuki.
    L'institutrice regarde les élève et dit :
    - Honte à vous ! Suzuki est Japonais et il connaît l'histoire américaine mieux que vous !
    On entend alors une petite voix au fond de la classe :
    - Allez tous vous faire f..., connards de Japonais !
    - Qui a dit ça ? S'insurge l'institutrice.
    Suzuki lève la main et sans attendre dit :
    - Général Mc Arthur, 1942, au Canal de Panama et Lee Iacocca, 1982, lors de l'assemblée générale de General Motors.
    Dans la classe plongée dans le silence, on entend un discret :
    - Y'm'fait vomir ...
    L'institutrice de hurler :
    - Qui a dit ça ?
    Et Suzuki :
    - George Bush Senior au premier Ministre Tanaka pendant un dîner officiel à Tokyo en 1991.
    Un des élèves se lève alors et crie :
    - Pomp'moi l'gland !!
    Et Suzuki, sans ciller :
    - Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison Blanche à Washington.
    Un autre élève lui hurle alors :
    - Suzuki, espèce de merde !
    Et Suzuki :
    - Valentino Rossi, lors du Grand Prix de Moto en Afrique du Sud en 2002.
    La salle tombe littéralement dans l'hystérie, l'institutrice perd connaissance, la porte s'ouvre et le directeur de l'école apparaît :
    - MERDE, j'ai encore jamais vu un bordel pareil !
    Et Suzuki :
    - Chirac, après s'être vu remettre les… >> Cliquez pour lire la suite

    Blague sur la politique

    • 54


Page n°1 / 25
1
2 3 4 >>