Trois Indiens et trois Cowboys vont prendre le train pour aller à un congrès. A la gare, les trois Blancs achètent un billet chacun, tandis que les trois Indiens achètent un seul billet.

- Comment trois mecs peuvent voyager avec un seul billet, demande un des Cowboys ?
- Regardes, et tu verras, répond un des Indiens !

Ils grimpent tous dans le train. Les trois Cowboys prennent leur place respective, mais les trois indiens se tassent dans les toilettes et ferment la porte derrière eux. Peu de temps après que le train soit parti, le contrôleur passe pour vérifier les billets. Il tape à la porte des toilettes et dit, "Billet s'il vous plaît !". La porte s'entrouvre légèrement et une seule main sort avec le billet. Le contrôleur vérifie le billet et s'en va.

Les Cowboys ont tout vu, ils sont d'accord c'est vraiment une bonne idée.

Alors, après le congrès, les trois Blancs décident de faire pareil que les Indiens pour le retour, ce qui leur permettra de faire quelques économies. Au guichet de la gare ils achètent un seul billet. A leur grand étonnement, les trois Indiens n'achètent pas de billet.
- Comment allez-vous faire pour voyager sans billet, dit un des Blancs perplexe ?
- Regardes, et tu verras, répond un des indiens !

Quand ils montent dans le train, les trois Cowboys s'agglutinent dans un cabinet de toilettes et les trois Indiens dans un autre juste à côté. Peu de temps après que le train ait démarré, un des indiens sort et va jusqu'au toilette où sont cachés les trois Cowboys. Ils frappent à la porte et dit :
"Billet, s'il vous plaît !"

Histoires drôles
  • 16


Voir une autre blague

Si vous avez aimé cette blague, peut être que les blagues ci-dessous pourraient intéresser :
  • A Deauville, un homme sort du casino absolument ruiné. Il n'a même plus un sou pour se payer un taxi. Il cherche pourtant à négocier son retour à l'hôtel avec un chauffeur particulièrement récalcitrant. Celui-ci refuse: "pas de sou, pas de taxi !".
    L'homme: "Mais je vous enverrai un chèque dès que je serai rentré chez moi..."
    Le chauffeur persiste dans son refus et comme c'est le seul taxi stationné devant l'établissement, l'homme, dépité, rentre finalement à pied.

    Six mois plus tard, il s'est refait une santé financière et revient donc au casino où il amasse une petite fortune. En sortant, il aperçoit une longue file de taxi et tout au bout, il reconnaît le chauffeur qui lui avait refusé une course alors qu'il était ruiné.

    Il rentre dans le premier taxi de la file et demande au chauffeur: "Voilà, je voudrais rentrer à mon hôtel en centre-ville mais, sur la route, je voudrais que vous vous arrêtiez pour me faire une petite fellation."
    Furieux, le premier chauffeur le jette dehors. L'homme s'adresse donc au second taxi de la file: "je cherche un taxi qui puisse aussi me faire une petite fellation."
    Le chauffeur l'insulte et, comme son prédécesseur, jette ce client un peu spécial hors de son véhicule.

    L'homme ne se décourage pas pour autant et fait la même vaine proposition à tous les taxis de la file. Il arrive enfin au chauffeur d'il y a six mois et entrant par la porte arrière demande: "Vous me pouvez me déposer en centre-ville ?"
    "Pas de problème", répond le chauffeur.
    Alors que le taxi remonte la longue file de véhicules et que tous les chauffeurs observent ce client abject, l'homme, avec un grand sourire et de multiples clins d'oeil malicieux, leur fait le signe de la victoire !

    Histoires drôles
    • 26


  • Des triplés discutent dans le ventre de leur mère.
    - Ben moi, dis le premier, quand j'serais grand j'veux être plombier!
    - Pourquoi ?
    - Ben, regarde un peu ici toute la flotte dans laquelle on baigne, j'en peu plus. Quand je serais grand, je serais plombier comme ça chez moi s'il y a une fuite je pourrais réparer.
    - Ben moi, dis le second, quand j'serais grand j'veux être dompteur !
    - Pourquoi ?
    - Ben tous les soirs on entend une sorte de bête sauvage dans le coin, elle pousse des cris et tout et tout. Et moi ça me gêne. Aussi quand je serais grand je serais dompteur comme ça je pourrais faire taire les animaux.
    - Ben moi, dis le dernier, quand j'serais grand j'veux être détective privé !
    - Pourquoi ?
    - Ben comme ça je pourrais enquêter et retrouver le salaud qui vient cracher tous les soirs dans le couloir !

    Histoires drôles
    • 15


  • Trois amis des noms bizarres : l’un s’appelle personne, l’autre s’appelle rien et le dernier s’appelle fou.
    Ils sont allés balader au bord d’une rivière dangereuse par accident, personne est tombé dans l’eau, alors, rien a tenté de l’aide et demander à fou d’appelé le pompier.

    Il appelle et dit :
    - Allo les pompiers ? Je suis fou, j’appelé pour rien parce que personne est tombe dans l’eau !

    Histoires drôles
    • 11


  • C'est le petit Didier qui fait des courses au supermarché du coin de sa rue. Il se retrouve à la caisse avec un grand baril de lessive. La caissière qui connaît le petit Didier veut avoir un petit mot gentil et lui demande s'il a beaucoup de linge à laver. Le petit Didier répond :
    - Oh non, c'est pour laver mon chien !
    La caissière :
    - Mais tu ne devrais pas utiliser de la lessive comme ça pour laver ton chien : Tu vas le rendre malade, et peut-être même qu'il en mourra...
    Mais le petit Didier ne s'en laisse pas compter. Il paie sa boîte de lessive et s'en va. Une semaine plus tard, le petit Didier revient au supermarché pour acheter des bonbons. La caissière lui demande alors comment va son chien. Le petit Didier répond :
    - Oh, il est mort...
    La caissière essaie de compatir mais ajoute quand même :
    - Tu vois, tu n'aurais pas du utiliser de la lessive pour le linge. Il ne l'a pas supporté !
    Et le petit Didier :
    - Je ne pense pas que c'est la lessive qui l'a tué...
    La caissière :
    - Ah bon, et qu'est-ce que ça serait d'après toi ?
    Le petit Didier :
    - Je pense que c'est le cycle de rinçage...

    Histoires drôles
    • 37


Voir plus de blagues