Un vieux New-Yorkais en vacance d'hiver dans les San-Juan Mountains du Colorado eut l'idée d'aller pêcher sur un lac gelé. Pêcher, il savait faire : il avait fait ça très souvent durant sa vie. Mais faire un trou dans un lac gelé, c'était la première fois.

Il s'installe donc avec son matériel au bord du trou et commence à attendre. Au bout d'une heure, il n'avait toujours rien attrapé, c'est alors qu'arrive Petite Plume de Choucas, un gamin de la tribu des Utes, qui perce un autre trou non loin de celui du vieux et qui se met à pêcher aussi.

Cinq minute plus tard, le gamin s'agite et sort non sans mal ; un sandre de trois livre... Le New-Yorkais pense que c'est de la chance et prend son mal en patience.

Mais cinq minute après, l’indien sort une tanche de deux kilos ! Puis un saumon, et encore un sandre... N'y tenant plus, le vieux s'approche et demande :
- Hé petit, ça fait plus d'une heure que je suis là et je n'ai rien pris ! Et toi, en un quart d'heure, tu te prends une demi-douzaine de monstres. Comment tu fais !!?
- Fo waé lé wée o ho ! répond Petite Plume de Choucas.
- Hein ?!
- Fo waé lé wée o ho !
- Je comprends rien, petit ! Tu peux articuler ?

Alors le gamin crache un truc dans sa main, puis dit :
- Faut garder les vers au chaud !

Histoires drôles
  • 0


Voir une autre blague

Si vous avez aimé cette blague, peut être que les blagues ci-dessous pourraient intéresser :
  • Des triplés discutent dans le ventre de leur mère.
    - Ben moi, dis le premier, quand j'serais grand j'veux être plombier!
    - Pourquoi ?
    - Ben, regarde un peu ici toute la flotte dans laquelle on baigne, j'en peu plus. Quand je serais grand, je serais plombier comme ça chez moi s'il y a une fuite je pourrais réparer.
    - Ben moi, dis le second, quand j'serais grand j'veux être dompteur !
    - Pourquoi ?
    - Ben tous les soirs on entend une sorte de bête sauvage dans le coin, elle pousse des cris et tout et tout. Et moi ça me gêne. Aussi quand je serais grand je serais dompteur comme ça je pourrais faire taire les animaux.
    - Ben moi, dis le dernier, quand j'serais grand j'veux être détective privé !
    - Pourquoi ?
    - Ben comme ça je pourrais enquêter et retrouver le salaud qui vient cracher tous les soirs dans le couloir !

    Histoires drôles
    • 15


  • Un avion s'écrase et il reste une dizaine de survivants... Apres quelques jours de souffrance dans le froid, la neige et la faim un prêtre décide de se sacrifier.

    - Mes amis, je vais me sacrifier pour vous, c'est la volonté de dieu, je vais me suicider et vous allez me manger pour survivre en attendant l'arrivée des secours dans quelques jours surement... Allez adieu mes amis!

    Le prêtre pointe une arme sur sa tête et s'apprête à tirer quand d'un coup, un des survivants dit :
    - Non! Ne faites pas ça!
    - Soit fort dit le prêtre...
    - Pas dans la cervelle, dit le survivant, c'est ce que je préfère!

    Histoires drôles
    • 22


  • Une jolie fille très provocante vient pour son oral de français pour le bac.
    L'examinateur lui propose un sujet, et la jeune fille réfléchit et lui lance avec un regard coquin:
    - Je sais pas trop...
    Le professeur, ayant saisi la situation, enchaîne:
    - Je vous propose un autre sujet ou un rendez-vous?
    La jeune fille heureuse de cette proposition, et fière de l'effet qu'elle fait au professeur, lui répond en rougissant:
    - Oh! Je préfèrerais un rendez-vous.
    - Très bien. Alors à l'année prochaine!

    Histoires drôles
    • 10


  • Sur l’autoroute, Marc roule avec sa Porsche à 180 km/h. Il est tout fier de sa nouvelle voiture quand tout à coup, un homme en 205 GTI le double. L’homme baisse sa vitre et lui dit :
    - Peugeot, tu connais ?
    Pas très content, Marc monte à 210 Km/h, double la 205 et la laisse loin derrière lui. Quelques instants plus tard, la 205 le rattrape et son conducteur lui redit :
    - Peugeot, tu connais ?
    Là, Marc est très en colère et pousse sa voiture à 250 km/h. A son grand effroi, la 205 le rattrape, alors Marc se rappelle qu’à cet endroit, la route se rétrécit et qu’il y a un virage très dangereux. Il ralentit, et constate avec horreur que la 205 s’explose en mille morceaux.
    Marc s’arrête et s’approche de la carcasse fumante de la 205 et s’aperçoit que le conducteur, à moitié brûlé, est encore vivant.L’homme lui demande alors :
    - Peugeot, tu connais ?
    Marc répond :
    - Mais oui je connais !
    Dans un dernier soupir, l’homme lâche :
    - Ils sont ou les freins ?

    Histoires drôles
    • 18


Voir plus de blagues