Ça se passe au cimetière, au moment de l'inhumation d'un célèbre cardiologue. De nombreux confrères sont présents. Pour la circonstance, l'entrée du caveau a été ornée d'un énorme coeur de deux mètres de haut, fait avec des fleurs, et le cercueil est placé devant. Après le sermon et les adieux, le gigantesque coeur s'entrouvre, le cercueil est placé à l'intérieur et le coeur se referme. Tout le monde est silencieux ettrès triste. Soudain, l'une des personnes présentes éclate de rire. Son voisin le réprimande d'un air sévère :
- Chut ! Mais qu'est-ce qui vous prend de rire comme ça?
- J'imagine mon enterrement : je suis gynécologue !

Blague salace
  • 176


Voir une autre blague

Si vous avez aimé cette blague, peut être que les blagues ci-dessous pourraient intéresser :
  • Cette blague contient des mots vulgaires. Pour la voir, cliquez sur le bouton ci-contre.

    Quand un homme parle sexe à une femme, c'est du harcèlement.
    Quand une femme parle sexe à un homme...
    C'est 3,95$ la minute!

    Blague salace
    • 0


  • Cette blague contient des mots vulgaires. Pour la voir, cliquez sur le bouton ci-contre.

    Marie, femme très coincée, insiste auprès de son mari pour qu'il explique les choses de l'amour à son fils de seize ans :
    - Je t'en prie mon chérie, fais-le avec délicatesse. Ne va pas heurter l'âme sensible de notre petit. Parle-lui des fleurs et des abeilles.

    Le père convoque son fils et, embarrassé, commence son explication :
    - Mathieu, il est des choses qu'à ton âge un garçon doit savoir. Bien, tu te souviens des deux petites nanas que nous avons baisées comme des fous la semaine dernière ?
    - Oui, bien sûr, répond, Mathieu.
    - Eh ! Bien, pour les abeilles, c'est pareil.

    Blague salace
    • 7


  • Cette blague contient des mots vulgaires. Pour la voir, cliquez sur le bouton ci-contre.

    Une frite dit à une autre frite :
    - Veux-tu faire l'amour avec moi ?
    - Non, je ne peux pas.
    - Mais pourquoi ?
    - Parce que j'ai le "ketchup" !

    Blague salace
    • 1


  • Cette blague contient des mots vulgaires. Pour la voir, cliquez sur le bouton ci-contre.

    Le Président du Tribunal :
    - Madame, voudriez-vous nous dire votre âge ?

    La Gentille Vieille Dame :
    - Bien sûr. J'ai 91 ans.

    Le Président du Tribunal :
    - Voulez-vous nous dire, sans vous contrarier, ce qui vous est arrivé?

    La Gentille Vieille Dame :
    - J'étais assise devant chez moi, sous la tonnelle.C'était un soir de printemps, il faisait bon.
    Un jeune homme s'est approché furtivement, et il est venu s'asseoir auprès de moi.

    Le Président du Tribunal :
    - Le connaissiez-vous ?

    La Gentille Vieille Dame :
    - Non, mais je l'ai trouvé sympathique tout de suite.

    Le Président du Tribunal :
    - Qu'est-il arrivé ensuite ?

    La Gentille Vieille Dame :
    - Il a commencé à me caresser la cuisse.

    Le Président du Tribunal :
    - Et vous ne l'avez pas interrompu ?

    La Gentille Vieille Dame :
    - Non, Monsieur le Juge.

    Le Président du Tribunal :
    - Pourquoi donc ?

    La Gentille Vieille Dame :
    - Bien. c'était agréable. Personne ne m'avait fait ça depuis la mort de mon Grégoire, il y a trente ans de cela.

    Le Président du Tribunal :
    - Et ensuite ?

    La Gentille Vieille Dame :
    - Il a commencé à me caresser les seins.

    Le Président du Tribunal :
    - Vous lui avez dit d'arrêter ?

    La Gentille Vieille Dame :
    - Non, pas du tout.

    Le Président du Tribunal :
    - Pourquoi ça ?

    La Gentille Vieille Dame :
    - Bien, Monsieur le Juge. Ses caresses m'ont fait revivre. J'étais excitée. Je ne m'étais pas sentie aussi bien depuis des lustres!

    Le Président du Tribunal :
    - Et ensuite ?

    La Gentille Vieille Dame :
    - Bon, je me sentais… >> Cliquez pour lire la suite

    Blague salace
    • 70


Voir plus de blagues